Enquête nationale : le FEC dans la profession comptable en 2021

4 minutes de lecture


Utilisé par l’administration comme matière première pour un contrôle fiscal de plus en plus automatisé, le Fichier des Écritures Comptables est aussi une formidable base d'analyse pour les cabinets d'expertise comptable.

Enquête nationale : le FEC dans la profession comptable en 2021 - MasterFEC

Mais 7 ans après son apparition, combien de cabinets exploitent réellement cette mine d'informations ? Et pour quels usages ? Où se situe votre cabinet par rapport à la profession dans ce domaine ? Réponses à ces questions, et à beaucoup d'autres avec les résultats de notre enquête : Les experts-comptables et le FEC en 2021.

La génération du FEC, maîtrisée mais pas vérifiée

A l’instauration de l’obligation de remise du FEC, la génération d’un fichier conforme pouvait poser certains problèmes techniques dans la profession. Mais en 2021, les cabinets maîtrisent la production de ce fichier normé : 80,5% des experts-comptables affirment en effet ne pas rencontrer de difficultés à générer un FEC, qu'il soit définitif ou provisoire.

Pourtant, les tests de conformité du FEC (structure, format…) ne font pas encore partie des pratiques courantes des cabinets. La moitié des experts-comptables disent ne pas contrôler ce fichier. Les chiffres sont cependant encourageants, car 16,9% de la profession affirme tester systématiquement les FEC de leurs dossiers clients : une tendance en progression d’année en année, qui montre la prise de conscience des experts-comptables en matière de conformité du FEC.

La génération de FEC provisoires est un sujet encore embryonnaire dans la profession. En effet, si les logiciels comptables proposent l’export d’un FEC provisoire, il s’avère assez rare que ce dernier contienne les numéros d’écriture. L’absence de cette information dans les fichiers est en définitive bloquante pour effectuer certains contrôles, privant ainsi les experts-comptables d’opportunités : analyse et correction au fil de l’eau des écritures saisies, réduction du risque fiscal… Les éditeurs de logiciels de production comptable en sont conscients et commencent à faire évoluer leurs exports.

Le FEC comme élément central de l'organisation des cabinets ?

Près d'un tiers de la profession fait un usage régulier des fichiers générés, pour mener des analyses complémentaires à valeur ajoutée ou vérifier l'exposition au risque d'un dossier en cas de contrôle fiscal. Une part de la profession, modeste mais en progression, va même plus loin : 5,1% des experts-comptables interrogés utilisent le Fichier des Écritures Comptables « comme un outil central dans l'organisation de leur cabinet ». En industrialisant le processus d’analyse du FEC, les cabinets sont en effet en mesure de générer des gains de productivité importants : par exemple, l'expert-comptable peut cartographier le niveau de risque par dossier pour prioriser ses travaux de révision comptable.

Graphique enquête Les experts-comptables et le FEC en 2021 - MasterFEC

Romain Froment, expert-comptable associé au sein du cabinet ACC, et membre du groupement Absoluce :

« Depuis cette année, j'exploite systématiquement les données des FEC de mes clients, notamment pour analyser leur activité et leur trésorerie, avec un niveau d'analyse très fin. C'est particulièrement utile pour créer la discussion lors du rendez-vous bilan, et très apprécié des clients. On commente une dynamique sur l'ensemble de l'exercice, pas des soldes statiques sur un bilan »


Découvrez tous les résultats de notre enquête "Les experts-comptables et le FEC  en 2021"

Quels sont les principaux usages, actuels ou à venir ?

Le FEC est une source de données très riche, dont les possibilités d’exploitation par les cabinets sont multiples et variées. Nous avons voulu comprendre la perception des experts-comptables sur les usages potentiels de ce fichier. Notre enquête a fait ressortir que le FEC a vocation à être utilisé principalement pour :

  • Le contrôle de la saisie faite par le client, en révision ;
  • La détection d'un risque fiscal ou de fraude ;
  • L'évaluation des nouveaux dossiers pour ajuster les devis.

Le nombre de cabinets utilisant aujourd’hui le FEC pour prévenir le risque fiscal de leurs clients reste somme toute relativement faible (16,9%). Pourtant ce fichier, créé spécialement pour automatiser le contrôle fiscal, peut permettre à l'expert-comptable de disposer d'une véritable analyse des risques en procédant à un « pré-contrôle fiscal » de ses dossiers.

Les professionnels interrogés nous ont également aidé à identifier d'autres usages potentiels, notamment :

  • Récupérer l'historique à l'entrée d'un nouveau client ;
  • Faire du reporting, des analyses de gestion, des analyses sectorielles… ;
  • Faciliter l'analyse des comptes et les procédures d'audit ;
  • Proposer de nouvelles missions de conseil.

Carine Andreu, expert-comptable au sein du cabinet Candex :

« J'utilise le FEC lors de l'entrée d'un nouveau client. Je dispose ainsi d'un historique complet du dossier, qui facilite les comparatifs avec les années précédentes, la détection éventuelle d'anomalies, et me permet de poser immédiatement les bonnes questions »

L'exploitation du FEC devrait fortement augmenter dans les prochaines années

De manière générale, la profession semble avoir conscience de l'intérêt de l'analyse du FEC. La moitié des experts-comptables sont intéressés et motivés pour intégrer à leurs processus une analyse régulière des FEC ; et 34% supplémentaires sont en veille active sur le sujet. Finalement, seule une faible proportion (16,1%) n'envisage pas d'analyser leurs FEC de manière régulière.

Pour procéder à une exploitation en profondeur du FEC, les experts-comptables pourront se doter d’un outil d’analyse du FEC. Au choix d’un outil, notre enquête a montré que les critères les plus importants sont :

  1. La facilité de prise en main : autonomie, pas besoin de former les collaborateurs…
  2. La facilité de lecture des résultats des analyses : résultats synthétisés, sous forme graphique…
  3. La diversité des analyses : large champ de contrôles, analyse multi FEC…

Le FEC est en effet un sujet d’avenir, qui a pris beaucoup d’ampleur dans la profession depuis son instauration et qui continue à gagner en importance. Avec l’introduction en janvier 2021 de l’Examen de Conformité Fiscale par la DGFiP, on comprend que l’Administration ne manque pas d’ambition pour ce fichier. D’après le Conseil Supérieur de l’Ordre, l’expert-comptable est entièrement légitime pour se positionner sur l’ECF, dont le contrôle et l’analyse des données du FEC sont deux points primordiaux. La profession a alors tout intérêt à saisir les opportunités apportées par l’analyse du FEC, car comme l’explique notre client CHD, « il apparaît impératif d’être capable d’anticiper les contrôles fiscaux et les évolutions à venir en matière de communication du Fichier des Écritures Comptables. Un cabinet d’expertise comptable ne peut pas se permettre d’être moins bon que l’administration fiscale sur le sujet ».

Thème(s) de l'article : Exploiter le FEC


Téléchargez l'enquête Les experts-comptables et le FEC en 2021
Webinaire de démo

Bienvenue

Ce blog vous offre toutes les informations à connaître sur le Fichier des Écritures Comptables. Actualités, réglementation, dernières innovations... nous souhaitons apporter aux responsables comptabilité, finance ou fiscalité, une information détaillée et de qualité pour bien appréhender le FEC sous tous ses aspects.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez automatiquement tous nos articles et conseils pour devenir un expert du FEC. Bonne lecture !